lundi 25 avril 2016

travail de la terre d'avril 2016


Reprendre le travail de la terre après un laisser aller au potager...
                                                                           
jean met du compost sur la parcelle 9 et 10
le poireaux sont arrachés, le terrain avec couvert vert herbe mouron, est difficile....  précédent pomme de terre .
On s'est décidé à reprendre le motoculteur pour cette partie de potager que je n'ai pas mise en permaculture .manque de paillage.

j'ai recouvert d'une bâche 4 jours après on a une météo exécrable pluie vent froid
il faut maintenant patienter
                                                                                  
on a profité du motoculteur pour labourer la grande parcelle fumier apporté 


un petit coup dans la serre pour enfouir le fumier sur cette petite bande


un bon coup de  griffe la serre et prête à accueillir les tomates






pommes de terre 2016



Pommes de terre agata
4 rangs sous serre plantée 17 avril 2016

la terre est excellente 

pas d’apport de fumier ici cette année

travail de la terre à la grelinette

le paillage de l'an passé avec de la paille de colza à été excellent comme couverture


Voilà une bonne chose de faite maintenant il faut arroser régulièrement à suivre .

jeudi 7 avril 2016

Framboise, rhubarbe et fraisier .fleurs et aromatiques pour attirer les butineuses.

Eh bien voilà celle là est propre
dur je me suis laissée envahir avec le bouton d'or que peste !
Je laisse les herbes enlevées sur la pelouse et après je passe la tondeuse je me serre de  ce paillage sur le potager
en bordure citronelle, poireaux perpétuel,thym,camomille,coquelicot ,campanule,céleri perpétuel .Des fleurs et  aromatiques pour attirer les butineuses


le thym rampant il s'étale et couvre bien





mardi 5 avril 2016

couvert végétal pour les fruitiers

Au potager aujourd'hui 

Je nettoie cet après midi ma bande fruitière.
je suis à la recherche d'un couvert végétal ?
j'ai copié ce qui m'intéresse sur un site , mais vous en saurez encore plus en allant ici voir ce site association fruits oublies
 bon maintenant tout ça reste à vérifier... y a du boulot! mais de toute façon ce ne sera pas néfaste alors on y va !


Les règles d'un bon compagnonnage entre les végétaux :
Associer des familles d'espèces différentes un sol riche en humus, sain et fertile constitue la première ligne de défense
 Traitement avant l'hiver et au début du printemps, avec un badigeon à base de bouse de vache, de poudre de diatomées et d'argile très fine, mélangées à une infusion de prêle.
De nombreuses plantes leur sont bénéfiques : ortie, ail, ciboulette, tanaisie, raifort, citronnelle, capucine…

L'ail et les membres de sa famille : Ciboulette, Echalote, Oignon, et l'Ail ornemental.
Cette famille (Allium) possède des propriétés répulsives et est une des plus efficaces pour repousser les insectes.
Les menthes :
 Elle repousse la fourmi et donc lutte contre les pucerons noirs (amenés par les fourmis).
La menthe attire aussi plusieurs espèces de mouches bénéfiques.
 Menthe Pouliot (mentha pulegium) appelée "herbe aux puces" possède une odeur que détestent les fourmis, les moustiques, les mouches et les puces des chiens et des chats.
Elle repousse également les altises.
 La rue :
la plus amère des "bonnes herbes", est une excellente répulsive.
Les insectes parasites détestent son odeur âcre et amère au plus haut point :
 Elle est une bonne compagne pour les framboisiers.

Les aromatiques :
Elles ont toutes un effet bénéfique sur les autres plantes.
Parmi les plus connues on trouve la santoline, la rue, la lavande, le romarin, la sauge et la menthe.

Les composées :
Les asters, vergerettes et verges d'or sont des sources de nourriture à l'automne.
La tanaisie attire un grand nombre de coccinelles.
L'Anthémis est favorable aux guêpes et aux mouches parasites.
Les cosmos sont attirants pour les prédateurs et particulièrement les araignées.
Les fleurs de composées servent de sources de glucide pour les larves de chrysopes.
Les marguerites blanches et jaunes et l'achillée millefeuille sont également favorables aux auxiliaires.

Les crucifères :
La moutarde sauvage est une des sources de nourriture préférées des femelles d'Itoplectis conquisitor, un parasite important du carpocapse.
L'alysse s'est avérée la plus prometteuse en attirant plus de 200 insectes bénéfiques par ravageur.
Elle est peu compétitive et n'attire pas les punaises, ni les pucerons.

Les légumineuses :
Exemples de petites plantes légumineuses :
haricot, pois,le trèfle incarnat , luzerne, esparsette, arachide, lespédéza, kudzu, vesce, soja, gesse 

Calendula (Souci) :
émet la même odeur âcre que les oeillets, un peu moins forte.
Camomille :
l'infusion est efficace contre les maladies des jeunes plantes et limite le dessèchement en serre et châssis.
Elle renforce également les plantes et permet de lutter contre les toutes premières attaques de pucerons.
Capucine :
efficace dans la lutte contre les pucerons. Plantée au pied des pommiers, elle prévient contre le puceron lanigère (dans ce cas on la laissera pousser autour du tronc). L'infusion de capucine est à pulvériser en cas d'infestation dans les serres, elle écarte les Aleurodes.

Chardon et Fougère :
en mulch, ils protègent des limaces et des escargots, les deux plantes sont idéales autour des fraisiers.
Consoude :
riche en oligo-éléments et en minéraux, le purin a des vertus fertilisantes.
Il renforce les végétaux contre les parasites et les maladies.  Fraisier :
en plus du mulch d'aiguille, il apprécie particulièrement la compagnie de la bourrache, l'épinard, la laitue et le haricot blanc.

 Groseilles à maquereaux :
situés au voisinage de tomates, sont protégés de l'attaque de certains insectes.
 Hysope :
planté près des vignes, il augmente la récolte de raisins.
L'infusion est utilisée contre les maladies causées par des bactéries.
L'hysope bleu repousse particulièrement les insectes (mais aussi le rose et le blanc).
 Lavande :
antimite bien connu, la lavande a d'autres vertus insecticides.
On l'utilise sous forme de purin ou de plante compagne pour lutter préventivement contre les pucerons et les fourmis.

Limaces :
un mulch d'écorces ou de feuilles de chêne les éloigne (comme la larve du hanneton).
Grâce à son goût amer, quelques gouttes d'infusion d'absinthe sur le sol les repousse.
La cendre de bois leur font sécréter une telle quantité de bave qu'elles meurent d'épuisement, de même si on les asperge de sel (!).

Oeillets d'Inde (tagetes) :
famille de grande valeur pour repousser les insectes qui attaquent la partie aérienne des plantes mais aussi les parasites qui attaquent les racines.
Ils possèdent une odeur acre et piquante que beaucoup d'insectes ne supportent pas :
c'est un des meilleurs moyens d'écarter la "mouche blanche" (aleurode), les pucerons et les altises.
Ils contiennent une substance dans les racines qui tuent les nématodes qui attaquent les racines de beaucoup de plantes.
Le grand tagetes africain (tagetes minuta) est utilisé contre le chiendent et les autres mauvaises herbes à racines riches en amidon.
Ortie piquante :
une des plantes les plus importantes et les plus utiles aux jardiniers.
Elle sert de nourriture aux chenilles de divers papillons, vulcains, vanesses et paons.
Très riche en oligo-éléments et minéraux, elle sert de compagne aux arbres fruitiers charnus et aux plantes médicinales.
Le purin d'orties est utilisé en prévention des maladies cryptogamiques et en fortifiant.
Pêcher :
la cloque peut être guérie avec un mélange de décoction de prêle, de purin d'ortie et de fumier de pigeon (12 litres par arbre).
Phacélie :
est une plante très attirante pour un grand nombre d'insectes bénéfiques en plus d'être une des plus mellifères.
Elle attire particulièrement les syrphidés prédateurs de pucerons, les carabes et les parasitaires de la cochenille de San José. 
Prêle :
son fort pourcentage de silice permet de combattre à titre préventif et curatif les maladies cryptogamiques (rouille, moniliose, cloque botrytis, mildiou et taches noires).
On l'utilise en décoction non diluée à pulvériser sur les feuilles développées (diluer chaque fois qu'on l'utilise deux fois au même endroit)
 Sarrasin :
engrais vert populaire, attire les syrphidés et des insectes provenant de 21 familles d'insectes bénéfiques.
 Valériane :
spécialiste du phosphore, elle attire les vers de terre (appliquer une fois par mois en été) et constitue un excellent tonique en pulvérisation.
 Plantes et arbustes à fleurs d'été exerçant une influence bénéfique :
Eglantier, sureau, buddleia, troène, verge d'or, bergamote, hysope, mélisse...
 Espèces végétales dont les fleurs favorisent les auxiliaires :
Panais, carotte, fenouil, aneth, coriandre, angélique, anis, cerfeuil, marguerite, tournesol, topinambour, aster, verger d'or, achillée, nielle des blés, silène, lychnis, céraiste, lupin...

Alors en fin de compte je vais planter 

Ail ,tanaisie ,menthe ;calendula;capucine ,achillée, valériane ,cerfeuil tubéreux,  lupin,
hysope, sarrasin, phacélie,camomille, trèfle...
 avec ça ce sera fleurit!
 yapuka

lundi 4 avril 2016

FRAISIERS 2016 la suite

Bon j'avais bien nettoyé en janvier

  ici les travaux sur fraisiers de janvier


mais pas paillé, pas couvert, ce n'est pas top !
alors hier j'ai griffé enlevé les quelques pieds de boutons d'or paillé avec  des aigulles de pins et couvert d'un tunnel à suivre !



dimanche 3 avril 2016

rotation des légumes

voilà je me le note ici ce tableau il est claire 


année 1 : légumes graines (haricots, pois, féves.....)
année 2 : légumes feuilles ( chou, salades, épinards, bêtes....)
année 3 : légumes racines (carottes, betteraves, navets, panais....)
année 4 : légumes fruits (tomates, courgettes, concombres, piments, aubergines...)
sauf que je ne vois pas ici la pomme de terre ? l'an passé on a semé de l'avoine après nos pommes de terre pour améliorer la structure je dois planter des carottes après je pense que c'est un bon précédent




En finir avec la rotation des cultures

 un site donne d'autre conseil en finir avec les rotations 

  • Paillis sur toutes les parcelles (sauf celles accueillant les oignons)
  • Compostage en surface
  • Apport de compost bien décomposé (mieux toléré par tous les légumes)
  • Apport de compost à moitié décomposé (accepté par les courges, les tomates…)
  • Culture d’engrais verts rapides sur toute parcelle qui se libère
  • Penser à la jachère : laisser se reposer une parcelle pendant une année entière en y faisant pousser une succession d’engrais verts
 
voilà cette année j'en suis là,  trois planche largement compostée, j’ai même directement déposé mes matériaux à composter sur place 

ici j'ai semé de la phacélie

bon ce n'est pas très esthétique pour le moment  suivre